Conseil des droits de l’Homme: la mascarade des droits humains

A Genève cette semaine, bien des diplomates frétillaient d’impatience. C’est que le Conseil des droits de l’homme (CDH) des Nations Unies usait, pour la première fois, de sa principale innovation: l’Examen périodique universel (EPU). Tour à tour, les pays membres des Nations Unies seront désormais auscultés par leurs pairs, histoire de dire s’ils appliquent et surtout respectent les droits humains.

Cette semaine donc, une première salve de 16 pays sous enquête est partie. Pour chaque Etat, un rapport un brin jargonneux, suivi de quelques heures de débats, empreints d’une courtoisie toute onusienne. Un peu comme lorsque la Chine a «rapporté» sur l’état des libertés en Tunisie. Ce genre de scène rappelle ce que fut la défunte Commission des droits de l’homme, remplacée depuis par le CDH: un affront à ceux qui subissent la répression dans des Etats liberticides.

Conviées à écouter en silence, les ONG de défense des droits humains ont assisté à des monologues d’Etats également discrets sur les violations des libertés au Bahreïn, en Algérie ou encore au Maroc. Ultime affront pour ces ONG, leur allié à l’ONU, le Haut-Commissariat pour les droits de l’homme a vu ses recommandations écartées par les Etats du CDH. Ces derniers n’aiment décidément pas qu’on se mêle de leurs petites affaires.

Jusqu’ici, le haut-commissaire aux droits de l’homme, Louise Arbour, réservait ses critiques. Elle craint désormais le détricotage complet du système de protection des droits humains, fondement des Nations Unies. Bref, la mise sur la sellette des Etats que promettait l’EPU tourne à l’autoabsolution. Et, comme à l’Ecole des fans de Jacques Martin, tout le monde gagne à la fin. Sauf les droits humains bien entendu.

© L’Hebdo, 10.04.2008

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s