La Suisse reste solidement en tête de la gestion d’avoirs offshore

Bosto_GWDepuis bientôt une dizaine d’années, le Boston Consulting Group publie un rapport sur la gestion d’avoirs offshore (Global Wealth Report). Même si une partie des indications statistiques fournies relèvent d’estimations et de pointages réalisés par le consultant, les tendances que le rapport dégage restent néanmoins intéressantes.

Dans sa dernière édition, la place financière suisse et ses institutions bancaires pointent à nouveau en tête. Vieille tradition. Mieux, par rapport aux chiffres de l’an passé, sa part au niveau mondial s’est légèrement accrue, passant de 27 à 28%. Ainsi, 1’876 milliards de dollars en comptes offshore dormaient dans les coffres suisses (sur un total mondial de 6’700 milliards de dollars).

L’ensemble des centres offshores anglais – la City, les îles Anglo-normandes, l’ìle de Man et Dublin – arrive en deuxième position, en légère baisse (23%, contre 24% en 2007). Suivent le Luxembourg, les Caraïbes, Panama, New-York, Miami, Singapour (si souvent présenté comme le pire adversaire de la place financière helvétique dans les médias du pays) et Hong Kong.

De mauvais esprits – dont le rédacteur de ces lignes (déjà ici) – pourraient ainsi songer que la place financière suisse a bien résisté aux chocs multiples qu’elle a subie depuis 2007… Et ce, n’en déplaisent aux voix autorisées du monde bancaire helvétique et de leurs relais médiatiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s