La Suisse, cet Etat du Deal permanent

Un livre raconte l’émergence d’une Suisse moderne en 1848. Les libéraux-radicaux défendaient alors leurs intérêts en mobilisant l’Etat. Captivant.

Les origines de la Confédération autrement. C’est ce que propose l’historien Cédric Humair, chargé de cours à l’Université de Lausanne, dans un ouvrage qui sort en libraire ces jours-ci. Un essai de vulgarisation qui évite les mythes colportés dans l’historiographie sur 1848, date de la création de l’Etat fédéral.

Non, le conflit du Sonderbund n’a pas été un conflit religieux, mais une lutte entre une Suisse du dynamisme économique, celle des libéraux-radicaux, et une Suisse de la vieille aristocratie arc-boutée sur le pouvoir de l’Eglise. La première vaincra, mais n’étouffera pas la seconde comme le montre la création du si conservateur Conseil des Etats au Parlement.

Isolée dans une Europe réactionnaire, cette Suisse libérale illustre la mobilisation massive de l’Etat au service de l’économie. Pour créer le franc, unifier les douanes, bâtir un réseau postal. Tout cela, en un temps record. Mais aussi au prix de tractations constantes au sein des élites bourgeoises et de leurs représentants au sein du Conseil fédéral.

A lire: «1848. Naissance de la Suisse moderne». De Cédric Humair. Antipodes, 167 p.

© L’Hebdo, 10.12.2009,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s