Décharge des ex-dirigeants d’UBS: le Parlement s’agace.

Un effet de manches? Peut-être, mais le geste en dit long sur l’irritation d’une majorité de parlementaires au sujet du comportement de la direction d’UBS. Ce mardi 13 avril sur le coup de 10h, a appris L’Hebdo, la puissante Commission de l’économie et des redevances (CER) a en effet accepté une résolution qui juge inopportun d’asboudre les anciens dirigeants de la grande banque, à commencer par Marcel Ospel, Marcel Rohner et Peter Kurer. Demain à Bâle, l’assemblée des actionnaires d’UBS dira en effet si elle accorde – ou non – la décharge des comptes 2007, 2008 et 2009. Et donc, s’agissant de l’année 2007, blanchit Marcel Ospel et consorts.

Ce matin donc, la CER a dit que pareille décharge serait bien mal venue. Une première, le Parlement ayant jusqu’ici rarement montré les dents sur le dossier UBS. Détail piquant, les représentants de l’Union démocrate du Centre (UDC) se sont fermement opposés à cette résolution. Si prompts à dénoncer l’attitude de la grande banque ces derniers mois, les élus UDC semblent s’être soudainement souvenus des liens qui les unissaient voici trois ans avec l’établissement bancaire. A cette époque-là, le conseiller national Peter Spühler, aujourd’hui membre de la CER, siégeait au conseil d’administration d’UBS, alors présidé par Marcel Ospel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s