Une boulette à 18 millions de francs

L’Administration des finances a voulu se prémunir contre le risque de change. C’est raté.

Voici une belle bourde repérée par le Contrôle fédéral des finances (CdF). Depuis 2008, la Suisse contribue aux programmes de recherche européens avec 268 millions de francs, payés en euros à Bruxelles. Afin de se prémunir contre les effets de change, l’Administration fédérale des finances (AFF) pratique des opérations de couverture. Or, lit-on en page 26 du rapport annuel des limiers du CdF, «un malentendu au sujet de la procédure d’achat de devises étrangères» lui a fait perdre 18 millions de francs.

Le «malentendu»? L’AFF a initié deux opérations de couverture de change pour une même somme (170 millions) appartenant au Secrétariat d’Etat à l’éducation et à la recherche. Avec trop d’euros en caisse, elle a dû les vendre d’urgence car «elle est tenue de dissoudre à la fin de chaque exercice les couvertures non utilisées». Or, avec un euro en baisse, l’AFF n’a pu que constater ses pertes: les fameux 18 millions.

Quelque peu troublés, Hans-Rudolf Merz, chef de tutelle de l’AFF, et son collègue de l’Intérieur de l’époque, Pascal Couchepin, ont demandé une enquête. Les résultats devraient être connu d’ici l’été.

© L’Hebdo, 22 avril 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s