Tissot ne sponsorisera plus Xamax

Fleuron horloger, Tissot ne figurera plus sur les maillots de Neuchâtel Xamax lors de la saison de Super League qui débute le week-end prochain. Selon une information du Pôle enquêtes de la TSR, le contrat de sponsoring entre la marque et le club s’est achevé le 30 juin. 

Le directeur du groupe, François Thiébaud a confirmé dans l’émission Mise au point la fin du sponsoring historique de Tissot, la célèbre marque horlogère neuchâteloise, au club de la Maladière. « Notre soutien s’élevait à plus de 100’000 francs par an. A l’échelle d’une personne, c’est beaucoup d’argent. Mais pour un groupe comme le nôtre qui investit stratégiquement dans d’autres sponsors, il s’agissait d’un montant mineur. Peut-être que pour le nouveau repreneur, notre contribution était trop en deçà des millions qu’ils souhaitent investir dans le club », s’interroge le patron de la marque du Locle.

D’autres sponsors hésitent
Une interrogation qu’il n’a pas pu soumettre à Andreï Rudakov, le président de Xamax, ou au propriétaire Bulat Chagaev. Ni l’un, ni l’autre ne l’ont contacté, ce qui « étonne » ce membre du conseil d’administration du Swatch Group.

D’autres sponsors s’inquiètent de la situation à La Maladière
Le tumulte actuel autour de l’avenir de Neuchâtel Xamax inquiète d’autres sponsors. « Un grand partenaire m’a appelé pour me demander ce que nous faisions, explique François Thiébaud. Je lui ai dit que notre contrat était terminé. Cet autre partenaire m’a dit qu’il allait réfléchir. Pour l’instant, leur contrat est encore en cours. Mais il veut aussi, tout comme nous, que l’éthique demeure ». A la question de savoir qui était ce bailleur de fonds, le directeur de Tissot s’est contenté d’indiquer qu’il s’agissait d’un « groupe implanté sur deux cantons ».

Rudakov ne s’inquiète pas
L’inquiétude des anciens sponsors de Neuchâtel Xamax semble avoir des effets sur l’ex-propriétaire du club et entrepreneur du bâtiment, Sylvio Bernasconi. Ce dernier envisage en effet une rencontre avec les sponsors du club le 12 juillet prochain. Cette rencontre aura-t-elle lieu et pourquoi? Le principal intéressé n’a pas retourné les appels de la TSR.

François Thiébaud a tenu à sortir de son rôle de directeur de Tissot pour revêtir les habits du citoyen. « Les gens rêvent que Neuchâtel Xamax retrouve ses belles couleurs d’autrefois. Avec ce qui se passe, ces discussions, ces problèmes de paiement, ces licenciements, on a entamé une division alors que le sport devrait rassembler. Ma tristesse comme citoyen, c’est que l’on est en route vers des divisions, moins vers un rassemblement. Espérons que ce nouveau repreneur va peut-être comprendre qu’on est en Suisse, dans le pays de la démocratie où l’on peut être directif. Mais la dictature n’est pas quelque chose que l’on apprécie. »

Interrogé par la TSR, Andreï Rudakov ne s’émeut guère de la fin du partenariat entre son club et le fleuron horloger du Locle. « Monsieur Chagaev est là pour investir et construire une équipe. Il dépense beaucoup d’argent. Il a envie de travailler avec les gens qui veulent travailler avec Xamax ». Philosophe, François Thiébaud se réjouit qu’à l’avenir Tissot demeure lié à Neuchâtel Xamax avec l’horloge du Stade de la Maladière.

Yves Steiner

© 2011, TSR.

Voir l’émission Mise au Point sur le site de la TSR

Une réflexion sur “Tissot ne sponsorisera plus Xamax

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s