Neuchâtel Xamax, Bulat Chagaev et les médias

Les médias s’acharnent-ils sur Neuchâtel Xamax? Oui, selon Mario Widmer, une voix autorisée avec 30 ans de carrière comme journaliste sportif au Blick, puis comme manager de Martina Hingis. La presse suisse, écrit-il, a fait de Bulat Chagaev, le nouveau propriétaire du club, un vrai ennemi public numéro un et une cible rêvée pour les moralistes, de droite comme de gauche. Le propos ne convainc guère. 

C’est vrai, depuis début mai, l’homme d’affaires tchétchène anime les gazettes et Xamax peine à quitter leurs unes. C’est vrai aussi que ce ne sont pas les résultats sportifs du club – 3 matchs, 0 points, 8 buts encaissés, 0 buts inscrits – qui expliquent la présence médiatique du club de la Maladière. Il faut dire que le nouveau propriétaire y met beaucoup du sien. Florilège non exhaustif tiré des quatre interviews qu’il a accordé à la TSR, au Matin et à Sportinformation (ici ou ici):

– Sa fortune? «Je ne sais pas combien je possède.»
– L’origine de sa fortune et le soupçon de blanchiment? «Quand j’achète des chaussures en Suisse, personne ne me demande d’où vient mon argent.»
– Son rapport avec le président-dictateur tchétchène Ramzan Kadyrov? «C’est un frère.»
– Sur la gestion des ex-dirigeants xamaxiens? «Les affaires n’étaient pas gérées professionnellement et certains aspects financiers n’étaient pas en règle. Ils ont triché avec l’équipe, avec les sponsors et avec les supporters.»
– Sur Sonny Anderson, engagé par Bulat Chagaev et viré après deux semaines? « Si je l’ai fait venir, c’était parce qu’il n’y avait pas de bon entraîneur disponible… Un bon joueur ne fait pas toujours un bon coach.»
– Toujours sur le même Sonny Anderson: «Dès que j’ai compris le bal que menait Sonny Anderson avec les agents, j’ai dû intervenir.»
– Sur le médecin de Xamax, aussi médecin de l’équipe suisse? «Le docteur Grossen n’a pas administré à Logan Bailly [ndlr, le gardien] le bon traitement (…) Cela convient peut-être l’équipe de Suisse, mais pas Xamax!»

Bulat Chagaev ne répond jamais aux questions qui dérangent et balancent des accusations sans preuve. Conclusion, cela force à fouiner un brin, à faire réagir les personnes visées par ses propos, en gros à faire son boulot et ceci, même Mario Widmer devrait pouvoir le saisir. Et pas de chance, on tombe sur des trucs qui font un peu douter de la bonne foi de Bulat Chagaev. Un mot méchant dans les vestiaires («I’ll kill you all»), des factures impayées – comme à Bernard Challandes ou les primes dues aux joueurs de la demi-finale de Coupe Suisse –, ou encore un permis F au président désigné du club

L’autre reproche à la presse que l’on entend à la Maladière? Bulat Chagaev a sauvé un club miné par une gestion sportive et administrative catastrophique. Les résultats de l’équipe de Sylvio Bernasconi ont été nuls sportivement. Les dettes laissées par l’ex-propriétaire sont colossales. Bref, Messieurs les journalistes, allez aussi mettre votre nez là-dedans.

A ma connaissance, aucun journaliste ayant écrit sur le dossier Xamax n’a encensé Sylvio Bernasconi pour sa gestion administrative ou sportive… Le soussigné se sent aussi l’âme en paix avec un papier sur comment l’entrepreneur neuchâtelois a récupéré les actions du club pour pas un franc avant de les revendre pour 1,2 millions à Bulat Chagaev. Le soussigné se réjouit, bien entendu, de recevoir les preuves de cette gestion que le propriétaire tchétchène ou ses proches dénoncent à longueur d’articles sans apporter la moindre preuve comme ce mercredi dans l’Illustré.

Enfin, le meilleur pour la fin. Toujours selon Mario Widmer, on doit le respect à Bulat Chagaev en raison de son origine tchétchène. Le paragraphe vaut son pesant de cacahuètes, citons:

«La Tchétchénie survit avec courage et volonté à chaque domination depuis le temps des Tsars, de Staline et de Poutine. Dans un enfer d’idéologies, ils hésitent entre communisme, capitalisme et islam. Chaque personne qui sous-estime, voire même insulte un Tchétchène est tout simplement un idiot (…) Un Tchétchène qui survit en Tchétchénie est un héros. Un Tchétchène qui peut acheter un club de foot en Suisse n’est certainement pas un idiot – c’est un génie.»

Si tous les peuples opprimés pouvaient fournir des génies de la gestion des clubs de football, nous nagerions en plein bonheur. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Mais surtout, cher Mario Widmer, votre ami «Bully» comme vous l’appelez, est un homme dont le parcours suit assez clairement les traces de la domination russe en Tchétchénie. Ses parents étaient des apparatchiks, tout comme ses beaux-parents. C’est sous ce régime qu’il a pu bâtir sa carrière et sa fortune dès le milieu des années 1980, avant de faire allégeance aujourd’hui à Ramzan Kadyrov, un président qui ne fait rien sans l’aval de Vladimir Poutine depuis 2007. Je ne suis pas sûr que Bulat Chagaev ait véritablement connu «l’enfer idéologique» décrit par Mario Widmer. Quand il hésite politiquement en Tchétchénie, le propriétaire de Xamax a très souvent choisi de suivre le vent qui soufflait depuis Moscou, pas depuis Grozny.

3 réflexions sur “Neuchâtel Xamax, Bulat Chagaev et les médias

  1. KH dit :

    Bonjour,
    Je ne comprends les critiques envers Monsieur Chagaev, celui qui a envie de gérer ce club il n’a qu’à investir son argent.
    Laissez ce Monsieur travailler tranquillement et faire sa politique de Club. Parler c’est facile mais investir c’est difficile. Parce que Monsieur Chagaev est Russe on essaye de le discriminer? à Sion Monsieur Constantin gére aussi son Club à sa maniére.
    Celui qui critique il n’a qu’á investir son argent et son temps.
    Il y a assez de sociétés Suisse et des gens aisés pourquoi ils n’investissent pas pour aider ces clubs de tradition?

  2. tu comprendra quand on sera en 3ème ligue mais sa seras un peut tard pour que tu te réveille… et ka différence c’est que CC a des résultat lui et les supporters l’apprécie….bulat fait de la merde et que de la merde et pour un club a 30millions merci les recrues on va aller loin!!! merci bulat de couler le club et vive la 3ème ligue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s