Finances publiques: des comptes fédéraux dans le brouillard

La Confédération touche, via les cantons, près de 18 milliards d’impôt direct. Or, les contrôles restent faibles, au point qu’un canton a même oublié de payer son dû pendant cinq ans. Un projet du Conseil fédéral voulait corriger le tir, mais il sera bientôt coulé par les cantons.

Hans-Rudolf Merz a un vrai talent pour surprendre son monde. Une semaine après l’annonce estivale de son retrait du Conseil fédéral, le 5 août passé, voilà que le libéral-radical plastronnait: les comptes fédéraux arrivent dans le noir avec 600 millions de francs d’excédent, contre un déficit budgété de 2 milliards. Sauf que ces comptes s’établissent un peu au petit bonheur la chance et que le règne de l’Appenzellois aux finances fédérales durant six ans n’y a rien changé. C’est le constat de l’organe de révision de la Confédération, le Contrôle fédéral des finances (CdF). D’ailleurs, le Conseil fédéral lui-même l’a reconnu avant l’été en suggérant de changer la loi pour que cesse ce pataquès. Un changement qui a pourtant des chances d’être enterré cet automne par les homologues cantonaux de l’argentier fédéral Hans-Rudolf Merz. Explications.

Lire la suite