Paolo Bernasconi: «La justice pénale a été désarmée contre les délits économiques»

A l’étranger, les enquêtes pénales contre des agents financiers basés en Suisse s’entassent. La justice suisse ne pourra pas faire pareil, selon l’ex-procureur tessinois.

Il y a une semaine, l’Association suisse des banquiers (ASB) plastronnait durant sa journée annuelle. Le secteur a franchi «le creux de la vague»: l’argent frais arrive dans les coffres, la masse des avoirs sous gestion explose et le Parlement a réglé le cas UBS. Donc tout va bien?
D’énormes difficultés restent. Par exemple, les procédures pénales ouvertes à l’étranger contre des intermédiaires actifs sur sol suisse. C’est ce qu’on nomme le cross-border risk et qui pèse sur l’ensemble des intermédiaires basés dans notre pays. Cette bataille très dure est menée par différentes autorités judiciaires et fiscales à l’étranger.

Lire la suite

Oups! L’amnistie fiscale tessinoise à le hoquet

Une majorité d’élus du Grand Conseil tessinois vat- elle se dessiner en faveur d’une amnistie? Histoire de faire émerger un milliard de francs et des millions de recettes.

Troisième place financière suisse, le Tessin vivra-t-il sa première amnistie fiscale cantonale? Pour devenir ainsi le deuxième canton, après le Jura, à user des nouvelles possibilités du droit fédéral? Lancé à la fin de 2009, le projet de la conseillère d’Etat Laura Sadis avance avec peine. Et l’agenda politique n’est pas du côté de la libérale-radicale avec des élections cantonales au printemps 2011.

Lire la suite

Amnistie fiscale italienne: la possibilité d’un bide?

On allait voir ce que l’on allait voir, promettait en novembre passé Giulio Tremonti, ministre italien des Finances. Et l’ordonnateur du scudo, la troisième amnistie fiscale qui s’achève le 31 avril, de jurer la «fin du secret bancaire suisse». Surtout au Tessin, premier refuge pour les fortunes transalpines qui cherchent à contourner leur fisc.

Lire la suite

Fuir la dictature chilienne

Dès 1973, la Suisse accueille des réfugiés du Chili. Illégalement aussi.

Le 11 septembre 1973, le gouvernement socialiste de Salvador Allende est renversé par le général Pinochet. En Suisse, partis de gauche, Eglises, médias et une grande partie de l’opinion s’inquiètent de la répression qui s’abat sur place. Pressé d’agir, et après moult atermoiements, le Conseil fédéral accordera asile à la mi-octobre à quelque 200 réfugiés du Chili. Une Sonderaktion (action spéciale), justifiera-t-il, en raison de la tradition humanitaire du pays.  Lire la suite